X

Nos cliniques sont ouvertes

Étant considérés comme un service essentiel, nos cliniques demeurent ouvertes.

Soyez assurez que nous prenons toutes les mesures sanitaires nécessaires afin d'offrir un service sécuritaire.

Prendre un rendez-vous

Conditions

Articulation temporo-mandibulaire

Les désordres de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) sont assez particuliers par rapport aux autres problématiques musculo-squelettiques. La proximité d’organes sensoriels du visage, l’innervation, la grande quantité de muscles s’y rattachant ainsi que l’influence des dents, du cou, de l’épaule et de la posture font que la prise en charge doit être minutieuse.  Ils affectent environ 10% de la population adulte.

Les douleurs dans le territoire de l’ATM d’origine primaire consistent en une dysfonction de la biomécanique même.  L’arthrose, le déplacement discal, l’entorse ligamentaire, la myalgie (trigger points) sont les cas les plus communs.  Les traumas sont plus fréquents qu’on peut le penser : un accident de voiture, un enfant qui chute sur le menton ou une bonne droite sur la joue.  Un traitement plus long que prévu chez le dentiste (ouverture prolongée de la bouche) ou la présence d’une parafonction (bruxisme, se ronger les ongles, mastiquer de la gomme...) sont également des facteurs contributeurs.  Les bruits articulaires (click, clunck, sable) sont une plainte assez courante chez cette clientèle.

Les douleurs d’origine secondaire sont plus insidieuses, mais tout autant fréquentes : mauvaise posture de travail, problématique crânienne (commotion), crânio-vertébrale ou cervicale, équilibre musculaire déficient (tension vs faiblesse), une névralgie (trijumeau, facial, d’Arnold...) ou une mauvaise occlusion sont tous des diagnostics différentiels qui nécessitent un traitement spécifique.

Ce sera au physiothérapeute de bien évaluer la condition propre au patient afin de bien cerner la relation cause à effet qui explique la douleur.  Une collaboration avec le dentiste ou médecin référent est de mise pour optimiser la plaque occlusale ou la médication, par exemple.

Par conséquent, avec toutes ces structures qui peuvent être responsables de la douleur à l’ATM, les traitements en physiothérapie consisteront à rétablir la biomécanique articulaire, la force/souplesse musculaire, la coordination/contrôle du mouvement, la mobilité neurale et à optimiser la posture.  Le programme d’exercices à domicile est un incontournable en physiothérapie, mais l’est encore plus chez ces patients, car la mâchoire est utilisée des centaines de fois par jour.  Pensez seulement au nombre de fois que vous parlez, mastiquez, baillez, souriez, riez, éternuez, avalez!

Vous désirez rencontrer un spécialiste?

Prendre rendez-vous