X

Nos cliniques sont ouvertes

Étant considérés comme un service essentiel, nos cliniques demeurent ouvertes.

Soyez assurez que nous prenons toutes les mesures sanitaires nécessaires afin d'offrir un service sécuritaire.

Prendre un rendez-vous

Conditions

Problème postural

La posture, par définition, est une attitude particulière, un maintien de l’alignement des différents segments du corps; tête, tronc, bassin, jambes et épaules.

L’alignement des différentes parties corporelles peut être influencé par plusieurs facteurs externes et internes. Un exemple de facteur externe serait un mouvement répétitif réalisé dans un sport, un loisir ou au travail. Il y a alors renforcement de certains muscles au détriment d’autres muscles, ce qui cause un déséquilibre des forces et tensions musculaires. Une « déviation » d’un segment du corps peut alors se produire. Une position statique prolongée, comme être assis pendant plusieurs heures devant un écran d’ordinateur, peut avoir les les mêmes conséquences.

Un facteur interne est une blessure (fracture, entorse sévère) ou une chirurgie qui entraine des adhérences dans les tissus mous (tendons, muscles, fascia), ce qui peut encore une fois faire « dévier » un segment osseux. Ce désalignement peut occasionner une dysfonction articulaire causant des inconforts, de l’inflammation et des douleurs. Puisque le corps n’aime pas ces symptômes, il tente de compenser, d’une manière ou d’une autre, pour limiter les sensations désagréables. Ces compensations aggravent le mauvais alignement déjà présent et c’est ainsi qu’un cercle vicieux s’installe.

 

Exemples fréquents de symptômes :

  • Un port de tête à l’avant entraînera des maux de tête, des douleurs au cou et des douleurs ou paresthésies (engourdissements, picotements, perte de sensation) dans le bras et/ou la main.
  • Une épaule enroulée entraînera une perte de mobilité et une douleur aux mouvements du bras.
  • Un dos trop droit, ne pourra remplir ses fonctions d’amortissement (disques intervertébraux) et de mouvement (facettes articulaires) puisqu’il n’aura pas ses courbures naturelles. La colonne vertébrale sera alors plus prédisposée aux blessures (hernie discale, entorse, problème facettaire).

 

Parfois, le désalignement n’est pas visible, mais il se fera tout de même sentir. Comme, par exemple, lorsqu’une ancienne entorse de cheville modifie le patron de marche dû à une déviation imperceptible de l’os du pied. Ce changement pourra avoir des répercussions jusque dans le bas du dos, par compensation.

La scoliose, un autre désalignement du corps, est une déformation en « S » ou en « C » de la colonne. Il y a différents types de scolioses. La plus commune est la scoliose idiopathique de l’adolescent, ce qui veut dire qu’elle est d’origine inconnue et apparait à la puberté. La deuxième forme de scoliose apparait à un âge plus avancé et est due à la dégénérescence discale.

Tous ces déficits posturaux, et bien d’autres, sont traités en rééducation posturale globale ou RPG. Les traitements consistent en des postures actives d’étirement des groupes de muscles, assistés par un physiothérapeute formé en RPG. Le but est de rétablir un certain équilibre entre les tensions musculaires pour retrouver une certaine mobilité et un meilleur alignement des segments corporels.

Les postures se font en douceur en respectant les douleurs et les limites individuelles.

Vous désirez rencontrer un spécialiste?

Prendre rendez-vous