Les sports aquatiques : bons pour tous, vraiment?

Publié par Francis Caron pht — le mercredi 18 juillet, 2018 à 00:00

Les sports aquatiques : bons pour tous, vraiment? - Évolution Physio

 

 

Il est fréquent d’entendre dire que les sports pratiqués dans l’eau sont des activités complètes et excellentes à pratiquer pour l’ensemble de la population. Bien que les sports aquatiques soient excellents pour une multitude de raisons, certains éléments sont à prendre en considération.

Tout d’abord, il est essentiel de définir ce qu’est un sport aquatique. Il s’agit d’activités et de sports pratiqués dans l’eau, comparativement aux sports nautiques qui eux se pratiquent sur l’eau. Ainsi, la natation, le plongeon et le waterpolo sont des exemples de sports aquatique, tandis que le kayak, le surf et la voile sont des sports nautiques.

Lorsqu’une activité aquatique est pratiquée dans un but de divertissement, rare sont les problèmes reliés à leur pratique. Tant que la personne se sent apte à pratiquer son activité et qu’elle y éprouve du plaisir, tout va bien. On peut penser ici à la natation récréative et à la baignade par exemple.

Parfois, le but recherché est principalement l’entraînement au dépend des autres sources de motivation. À partir de cet instant, il faut se questionner sur les éléments nécessaires à la pratique sécuritaire et efficace de son sport. On pense ici à des activités comme l’aquajogging, l’aquavélo et la natation en corridor par exemple. Certaines conditions médicales pourraient faire en sorte de limiter notre participation à ces activités. Saviez-vous que les médecins et les physiothérapeutes sont formés pour donner les paramètres efficaces, sécuritaire et spécifique à chaque personne en lien avec la pratique de ces sports aquatiques? Voici une bonne raison de consulter les physiothérapeutes des cliniques Évolution!

En réadaptation, l’activité aquatique peut faire partie de nos interventions. Ainsi, l’aquagym ou les classes d’activités en eau peu profonde par exemple peuvent permettre à des personnes ayant certaines limitations de vaincre le cycle vicieux de l’inactivité secondaire à des problématiques comme le surplus de poids, l’arthrose aux genoux et aux hanches ainsi que le déconditionnement général. Certaines propriétés de l’eau sont ainsi utilisées pour rendre plus facile le retour à l’activité. Ainsi :

  • le corps est plus léger dans l’eau et permet de limiter la charge de notre propre corps sur nos articulations et nos muscles.
  • l’eau offre une résistance multidirectionnelle utile pour favoriser le renforcement.
  • la température et le contact de l’eau permet de favoriser une meilleure circulation sanguine.

À la lumière de ces informations, l’activité aquatique semble idéale pour tout le monde tant que l’activité est bien choisie et bien dosée. L’exception qui confirme la règle est l’utilisation de ces activités pour prévenir l’ostéoporose. Bien que les recommandations actuelles en matière d’exercices cardiorespiratoires demandent d’atteindre 150 minutes par semaine d’activité physique à intensité modérée, le fait de ne pas avoir d’impact du squelette au sol comme à la marche ou à la course ne stimule pas suffisamment le système osseux pour prévenir la perte de densité osseuse responsable de l’ostéoporose autant chez l’homme que chez la femme passé la cinquantaine. Ainsi, variez vos activités sportives et soyez à la recherche du bon stress mécanique permettant à votre corps de bien passer à travers les années!

Si vous avez besoin d’aide avec la gestion de vos paramètres d’entraînement, le choix d’activité à pratiquer selon vos objectifs, les exercices à faire pour bien progresser dans votre sport ou tout simplement pour régler les problèmes qui vous empêche de bien profiter de la vie, vous savez qui contacter : les physiothérapeutes d’Évolution sont là pour vous!

D’ici là, soyez actif, c’est le meilleur remède sur le marché!

 

Francis Caron, physiothérapeute

 

Partager cet article