Victime de vertige ou d’étourdissements?

Publié par Evolution Physio — le lundi 18 décembre, 2017 à 00:00

Victime de vertige ou d’étourdissements? - Évolution Physio

Avez-vous déjà éprouvé la sensation de perdre complètement le contrôle de votre corps pendant un moment et de sentir les murs tourner autour de vous ? Avez-vous de la difficulté à lire ou voir clairement lorsque votre corps est en mouvement ou lorsque votre tête bouge ? Souffrez-vous d’étourdissements ou de troubles d’équilibre ?

Tous ces symptômes peuvent être causés par une défaillance du système vestibulaire et peuvent être assez fréquents.  En effet, environ une personne sur sept semble avoir déjà présenté un épisode de vertige dans sa vie.  La physiothérapie en rééducation vestibulaire est une approche de choix pour traiter ce type de problème, mais elle demeure encore bien méconnue.  Voici donc quelques précisions sur le sujet.

 

Qu’est-ce que le système vestibulaire ?

Le système vestibulaire est un organe sensoriel situé dans l’oreille interne qui joue un rôle important dans la détection de la position du corps dans l’espace et dans le contrôle des mouvements des yeux et de l’équilibre. Il est étroitement lié à certaines régions du cerveau par un nerf crânien, le nerf vestibulo-cochléaire.

La partie périphérique du système vestibulaire est composée de trois canaux semi-circulaires (canal horizontal, antérieur et postérieur) et des organes otolithiques (utricule et saccule) qui contiennent de petits cristaux de carbonate de calcium (otoconies).  À l’intérieur des canaux semi-circulaires et des organes otolithiques se trouvent un liquide nommé endolymphe dans lequel baignent les cils des cellules sensorielles. Les canaux semi-circulaires sont disposés dans les trois plans de l’espace afin de détecter toutes les dimensions du mouvement.  Lorsque la tête bouge, le mouvement de l’endolymphe entraîne le déplacement des cils qui transmettent l’information au cerveau via le nerf vestibulaire. Ainsi, le principal rôle de ce système est de détecter la position et l’accélération de notre tête dans l’espace. Un mauvais fonctionnement de cette partie de l’oreille enverra donc un message erroné au cerveau et celui-ci pourra se manifester en produisant des sensations d’étourdissements, de vertiges, des troubles d’équilibre et des troubles de vision.

 

Vertiges ou étourdissements ?

Ces deux termes sont souvent confondus, mais ils n’ont pas la même étiologie, n’entraînent pas les mêmes symptômes et ne se traitent donc pas de la même façon.

Un étourdissement se décrit comme une sensation d’instabilité souvent perçue comme « être sur un bateau ».  Un patient souffrant d’étourdissements n’a pas l’impression que les objets se déplacent autour de lui, mais ressent plutôt que le plancher bouge sous ses pieds.  Les causes des étourdissements peuvent être multiples allant d’un trouble bénin (fatigue, stress, restriction de mobilité cervicale) à un problème de santé plus sérieux.

Un vertige implique la sensation de rotation où le patient a l’impression que la pièce tourne autour de lui et il est souvent décrit comme « être dans un manège ».  Les vertiges sont parfois intenses et peuvent provoquer des nausées et des vomissements.  Ils peuvent être d’origine centrale (cerveau) ou périphérique (oreille interne).

Les vertiges d’origine périphérique fréquents

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est la cause la plus fréquente de vertiges. Il est causé par la présence anormale des cristaux de carbonate de calcium dans les canaux semi-circulaires.  Les mouvements de la tête dans certaines directions font bouger ces cristaux, ce qui provoque automatiquement un vertige.  Ces vertiges sont habituellement intenses, mais de courte durée suivant le mouvement qui les ont déclenchés.  Des manœuvres de relocalisation de ces cristaux (Epley, Sémont) peuvent être exécutées par un physiothérapeute formé en rééducation vestibulaire pour traiter efficacement un VPPB.

La névrite vestibulaire (neuronite) est causée par une inflammation du nerf vestibulaire souvent d’origine bactérienne ou virale.  Le symptôme principal est un vertige sévère prolongé qui peut être accompagné de déséquilibres et de nausées.  La névrite vestibulaire n’est pas accompagnée de troubles d’audition et peut durer de quelques jours à quelques semaines.  La rééducation vestibulaire en physiothérapie est parfois nécessaire une fois la phase aiguë terminée si certaines dysfonctions persistent.

La labyrinthite est une inflammation du labyrinthe de l’oreille interne souvent d’origine bactérienne ou virale.  Les symptômes s’apparentent à ceux de la névrite vestibulaire, mais sont également accompagnés d’une altération de la fonction auditive comme la perte d’audition ou l’acouphène (bourdonnement d’oreille).  Les symptômes de la labyrinthite peuvent durer de quelques semaines à quelques mois.  La rééducation vestibulaire en physiothérapie est parfois nécessaire une fois la phase aiguë terminée si certaines dysfonctions persistent.

Qu’est-ce que la rééducation vestibulaire en physiothérapie ?

La rééducation vestibulaire est une approche spécialisée de la physiothérapie.  Le physiothérapeute procède à une évaluation complète de tous les différents systèmes afin de déterminer la/les causes des symptômes, applique les interventions adaptées et enseigne les exercices adéquats pour corriger le problème.

 Voici quelques exemples d’approche de traitement en physiothérapie :

  • Manœuvres de relocalisation des cristaux (VPPB)
  • Exercices d’habituation (répétition de mouvements pour faire disparaître les vertiges)
  • Exercices d’équilibre
  • Rééducation du mouvement des yeux
  • Traitement de la région cervicale

 

Voici une liste de conditions pouvant être traitées en rééducation vestibulaire :

  • Vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)
  • Névrite vestibulaire ou neuronite
  • Labyrinthite
  • Traumatisme crânien cérébral léger (commotion cérébrale)
  • Troubles de l’équilibre

Finalement, il est important de noter que les symptômes d’étourdissements, de vertiges et les troubles d’équilibres ne doivent pas être pris à la légère car ils peuvent être d’origines multiples.  Il est donc important de consulter un professionnel de la santé dès l’apparition des premiers symptômes. Une évaluation complète et détaillée doit être faite par un physiothérapeute formé en rééducation vestibulaire pour déterminer la prise en charge adéquate de chaque patient.  Il n’hésitera pas à vous référer vers un médecin si la condition s’avère plus sérieuse.

La physiothérapie en rééducation vestibulaire est offerte dans la plupart de nos cliniques Évolution physio.  Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Julie Gauthier, physiothérapeute

Partager cet article